À propos

Tramontana est un trio de flûte, alto et harpe. Des chemins très différents ont amené ses membres à Berne (Suisse) où elles fondent le groupe en 2017, avec la motivation de réinventer l’expérience du concert de musique de chambre. Les trois musiciennes enrichissent Tramontana grâce à leurs différents parcours professionnels et artistiques.

Sans jamais renoncer à leurs individualités, elles s’unissent vers une direction commune : créer un spectacle où différents éléments convergent avec la musique sur la scène. Ainsi, musique classique et contemporaine se mélangent avec le théâtre, la poésie, la scénographie et le mouvement, dans un but de médiation culturelle. La décision d’intégrer ces éléments n’est pas seulement esthétique : elle permet aussi l’expression et la transmission des engagements du groupe.

Lors de ses spectacles, Tramontana surprend, inspire, émeut ou donne à réfléchir, ne laissant jamais le public indifférent. Des auditoires très variés de Berne, ainsi que d’autres villes de Suisse, d’Espagne et d’Autriche ont déjà pu en faire l’expérience.

La Tramontane souffle environ 155 jours par an. Le plus souvent elle souffle doucement. Elle n’a jamais créé de typhon ou de cyclone, et elle ne dépasse les 110 km/heure qu’à de rares occasions. C’est peut-être pour cela que depuis la nuit des temps elle n’a jamais causé de réels ravages. Pourtant sa force est immense. La tramontane écrit sur les roches, façonnant le paysage d’un manière quasi surréaliste. Le paysage affecte les habitants, influe sur leur humeur et forge leur caractère. Le changement constant les inspire… les conduis à halluciner et à voir de l’art en chaque recoin.

Mathilde Bernard

Mathilde Bernard a dès son plus jeune âge choisi la harpe comme compagne d’aventure. Née à Bordeaux, elle réalise ses études musicales dans sa ville natale puis à Musikene – San Sebastián. Elle atterrit ensuite à Berne pour découvrir le théâtre musical au sein du Master de la Hochschule der Künste Bern (HKB). C’est dans ce cadre qu’elle rencontre la harpiste Hélène Breschand avec qui elle a collaboré pour son spectacle de fin de master.

Tout en continuant ses activités de harpiste classique et d’orchestre, elle se définit aujourd’hui comme performeuse, improvisatrice et compositrice.

Dans le domaine du théâtre musical, elle a débuté avec succès au festival « Acht Brücken » à Cologne en interprétant « Das Glashaus » de Hans Wutricht, avant de créer son spectacle solo : « Entre-deux ».

Aurora Pajón Fernández

(Lugo, 1989) Aurora est musicienne et enseignante. Sa pratique artistique, de plus en plus influencée par les nouvelles technologies et la musique contemporaine, touche des diverses disciplines telles que les arts visuels, la performance et le théâtre musical. Le MA Contemporary Ars Practive qu’elle étudie actuellement à la Haute École des Arts de Berne lui permet d’explorer ces nouveaux médias.

Son intérêt pour l’art contemporain et la musique de création amène Aurora à participer à divers projets interdisciplinaires et premières avec divers orchestres, ensembles et groupes de chambre.

Aurora est membre fondatrice de l’ensemble de musique expérimentale et d’improvisation Blackburg, né lors de l’enregistrement de la musique du film suisse « Werner Schwarz, der Anachronist » (2018). Après une première tournée en Suisse, en Allemagne et en Belgique, le groupe prépare la sortie de son premier album et sa deuxième tournée européenne pour automne 2020.

Parallèlement à sa pratique artistique, Aurora est professeur de flûte traversière à la Ecole Jurasienne et Conservatoire de Musique Delémont ainsi que coordinatrice à Berne du projet Erasmus+ « Arte por la Convivencia » : un programme stimulant l’intégration dans la salle de classe à travers de l’art et auquel participent 7 pays européens.

www.aurorapf.ch

Alejandra Martín Hernández

(Segovia, 1989) altiste polyvalente, se démarque par sa créativité et sa capacité à communiquer et cherche en particulier à tisser des liens avec d’autres formes d’expression artistique. Elle est titulaire de deux Masters de la Haute école des Arts de Berne (HKB), en médiation musicale et en pédagogie musicale avec violon baroque comme deuxième instrument. À Musikene (San Sebastian) elle a étudié avec David Quiggle, Natasha Tchitch et Karstern Dovers. Alejandra est l’autrice de “Peluso y Alma reparan su hogar” – un livre pédagogique et interactif sur l’alto. Elle a développé des projets éducatifs pour plusieurs institutions et festivals, parmi lesquels la Whitebox de Munich, l’école de musique de Thun, le Musikfestival Bern et le festival de Gstaad.

Alejandra dirige le programme “Superstart” de Superar Suisse à Zurich (inspiré du système d’orchestre vénézuélien). Elle est membre fondatrice du trio Tramontana avec lequel elle crée des spectacles de musique contemporaine, et joue avec différents groupes de musique de chambre et d‘orchestres comme « Das seltene Orchester » ou « Ensemble Galeria »

 

www.alejandra-martin.ch